Sonate... amour et mensonges

 

Sonate… amour et mensonges

3 œuvres entrent en résonance pour rendre hommage à la poésie, au théâtre et révéler les méandres de la passion amoureuse.

Le comédien, au début du spectacle, empruntant les mots de Cocteau, rend hommage à Poulenc et à son œuvre, puis la sonate pour violon et piano nous plonge dans son univers musical poétique et passionné.

C’est alors qu’un deuxième texte de Cocteau, Le Menteur, vient sonder notre besoin fondamental de vouloir croire en la parole de l’autre : « Vous devez mentir! Vous devez mentir tous, mentir sans cesse et aimer mentir et croire que vous ne mentez pas. » C’est par le trouble qu’il agite dans le lieu secret de notre conscience que ce texte devient le décor, comme une arène, où va se consumer le drame d’une femme au lendemain de sa rupture amoureuse : la Voix humaine.

Le spectacle évolue dans trois espaces, la scène principale où jouent la violoniste et le pianiste, en avant scène un lit surélevé où se déroule le drame lyrique et la salle. Le comédien agit comme un meneur de revue. Utilisant la parole de Cocteau, il est tantôt admirateur et ami de Poulenc, tantôt amant imaginé de la femme abandonnée. Révélateur des paradoxes de l’âme humaine il est le fil qui relie les œuvres entre elles.

Les Artistes

Angelica Greuter

Soprano

Stéphanie Moraly

Violon

Xavier Gallais

Comédien, Metteur en scène

Stéphane Spira

Piano

DOSSIER DE PRESSE COMPLET

créé par

Logo DcomDev

HEBERGEMENT

This website is hosted Green - checked by thegreenwebfoundation.org
0